Nos Pianistes

juliettejem-PianoPassion-c-BD-006 copy

 

Hammusique.com

 

♪ – Fazioli Pianos

 

♪ – Festival des Grands Amateurs de Piano

 

Les pianistes

ayant joués chez Piano Passion Paris

 

Frédéric ARNAULT, né d’une mère pianiste-concertiste, a commencé le piano à l’âge de 5 ans. A l’âge de 13 ans il intègre la classe de Rena Shereshevskaya avec qui il étudie à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Il a donné plusieurs concerts dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne et a interprété en 2012 le 2ème concerto de Rachmaninoff en Alsace avec le Collegium Musical de Mulhouse. Parallèlement il suit des études scientifiques à l’Ecole polytechnique.

 

Marion ALLAYRANGUE, formée dès son plus jeune âge au conservatoire de Tarbes, elle poursuit, après l’obtention de son DEM, son éducation pianistique avec la concertiste Jeanine Boutin, et participe cette année pour la première fois au concours des Grands Amateurs. Elle est également diplômée de l’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris (ESPCI) et responsable marketing chez EcoMundo, une jeune entreprise dédiée au développement durable.

Parallèlement, elle suit un cursus d’Art Dramatique au conservatoire du 7ème arrondissement de la ville de Paris.

 

Guillaume BARLI : violoniste de formation et actuellement engagé au sein de l’Orchestre de la Garde républicaine, Guillaume Barli apprend le piano en autodidacte pendant plusieurs années avant de faire la classe de piano complémentaire au CNSM de Paris dans la classe de Françoise Buffet.

 

Camille BRUNEAU : commence le piano à l’âge de 6 ans, et effectue ses études musicales au conservatoire du 5ème arrondissement de Paris ainsi qu’auprès de différents professeurs au cours de stages musicaux. A l’issue de ses études à HEC, elle est actuellement élève-avocate à l’Ecole de formation du Barreau. Elève de Beate Perrey depuis 2012, elle se présente au Concours International des Grands Amateurs du Piano en mars 2015.

 

GÁBOR CSALOG, pianiste et compositeur, est admis à l’âge de 11 ans dans la classe spéciale pour les talents exceptionnels de la célèbre Académie de Musique Franz Liszt à Budapest où il est aujourd’hui lui-même professeur. Il travaille avec György Kurtág, Zoltán Kocsis et András Schiff aussi bien qu’avec le grand maître Georgy Sebok, dont il devient l’assistant pendant deux ans.

                  Gabor Csalog est très lié à un nombre important de compositeurs hongrois, en particulier avec György Kurtág qui lui a dédié de nombreuses pièces et György Ligeti avec lequel il garde un contact étroit jusqu’à la mort de celui-ci en 2006.

                  Salué par la critique dans le monde entier, Gabor Csalog est suivi par un public fidèle dans le cadre de sa série de concerts au Centre de Musique de Budapest intitulée Dimanche de Csalog où il se produit soit comme soliste, soit comme musicien de chambre avec des musiciens invités, ou bien encore comme compositeur.

                  Csalog a joué aux États-Unis et dans la plupart des pays européens, et dans de grands festivals comme ceux de Kuhmo et Schleswig- Holstein. Ses partenaires en musique de chambre sont des artistes tels que Boris Pergamenchikov, Miklos Perenyi, Pekka Kuusisto, Andras Keller, Nicolas Altstaedt.

Gabor Csalog est également éditeur des œuvres complètes pour piano de Chopin chez Könemann Musik Budapest.

                  En 2003, il a reçu le Prix Franz Liszt et plusieurs médailles de la part d’Artisjus. ENREGISTREMENTS (selection) :

  • Mazurkas de Chopin (intégrale)

  • Œuvres pour piano de Schubert (BMC 084)

  • Les Études de Ligeti et de Liszt (BMC 095)

  • Les Jeux de Kurtág (BMC 123 et 139) ­

  • BMC CD 224 Sonates de Beethoven op. 110 et 111)

Jules LEFRANCQ–LUMIÈRE: élève en première année à l’école Polytechnique. Après 15 ans passés en Bourgogne, il entre au lycée Louis-Le-Grand, où il a passé ses années de lycées et de classes préparatoires. Pendant cette période, il a eu l’occasion de participer à de nombreuses reprises à des concerts de musique classique organisés par l’association musicale du lycée. Passionné en particulier par la musique de Beethoven et de Chopin, il suit actuellement des cours avec Beate PERREY.

Slawomir PIETRASZ est un musicien mathémagicien qui cultive son goût pour les langues et les danses latines. Sa formation d’ingénieur puis son parcours de chercheur dans le domaine de l’optimisation des réseaux énergétiques sont toujours ponctués d’agréables moments d’échange pianistique. Bercé par la pulsation des chants populaires polonais, c’est à Varsovie chez ses grands-parents qu’il découvre un instrument qui « produit facilement des mélodies et des accords » et qu’il ne quittera plus jamais des doigts.

Inscrit au conservatoire municipal de Vitry sur Seine, il rejoint la classe de piano de Stéphane SANDOR dont l’enseignement méticuleux et la pédagogie stimulante développent sa musicalité pour l’amener jusqu’à son premier prix de Supérieur aux examens intercommunaux. Encouragé par ses parents, partageant la musique avec frère et sœur, il suit aux EMA (Écoles municipales artistiques) presque l’intégralité de sa formation musicale classique, depuis les cours de solfège jusqu’aux ateliers d’harmonisation au clavier et d’écriture en passant par les leçons de violon.

Initié à l’improvisation et attentif aux autres instrumentistes, il accompagne régulièrement des chanteurs, il adore jouer en ensemble de chambre le répertoire aussi bien folklorique que liturgique et il rêve de se produire en concert avec un orchestre.

 

Anne DE BOISSON, pianiste-compositrice, née en 1994, elle s’intéresse très tôt à la musique et débute le piano. Très rapidement, elle se découvre une véritable passion pour la composition. Lauréate du concours international « Music and Earth » à Sofa en 2013, Anne a depuis été appelée à composer un quintette pour violoncelles, commande de l’Etat Français, dans le cadre de la commémoration du centenaire de la guerre de 1914-1918. Comme en témoignent bien souvent le titre de ses pièces, au travers de ses oeuvres, Anne de Boysson nous livre un univers musical riche en émotions, la poésie de son jardin intérieur, où l’on découvre une forte correspondance entre le sonore et le visuel imaginaire presque tangible qu’elles inspirent.

 

Manuel GAULHIAC commence le piano à l’âge de 7 ans, et la musique devient très tôt une passion qui l’oriente vers différents projets artistiques. Après un DEM de piano obtenu au conservatoire d’Avignon, il poursuit ses études musicales à l’école Cortot. La musique de chambre tient une place importante dans son approche de la musique, et il a récemment joué le concerto pour deux pianos de Francis Poulenc. Outre la musique, la littérature représente pour Manuel un terrain privilégié d’exploration de l’âme humaine. Une autre de ses passions est la Russie, qui l’a toujours attiré par sa culture et son caractère. Il s’est mis à l’étude de la langue et essaye désormais de passer le plus de temps dans ce fabuleux pays. Polytechnicien, Manuel pratique aussi les mathématiques.

 

Virginie RODDE commence le piano à l’age de 7 ans au conservatoire du XIIème à Paris et obtient ses prix de piano et musique de chambre en 2004 dans les classe d’Anne-Lise Gastaldi et Jean-Pierre Sabouret. Après un passage au chant lyrique au CRR 93, elle intégre la classe d’accompagnement de Nicolas Dessenne dans ce même conservatoire, où elle étudie toujours aujourd’hui. Virginie a également suivi des études de lettres. Agrégée de lettres modernes, elle enseigne le français et la culture générale au lycée tout en persévérant dans la voie de l’accompagnement.

 

Fabien GALVIER se passionne tôt pour la musique et pour la trompette en particulier. Il intègre le CNSM de Paris où il obtient son diplôme de fin d’études supérieures de musique à 25 ans. Aujourd’hui, il fait partie du BrassBand de la Musique de l’Armée de l’Air au poste de cornet solo. Mais sa passion pour la musique l’amène ensuite à s’intéresser au chant lyrique. Aujourd’hui il partage sa vie musicale entre son métier de trompettiste et sa pratique du chant lyrique. Fabien fait partie de la jeune compagnie  lyrique Opera e mobile qui s’est donné pour vocation d’apporter l’opéra dans la rue. Partagé entre la trompette, son premier amour, et le chant, Fabien Galvier oriente progressivement son avenir vers le lyrique.

 

Marina MALULI : est pianiste et musicologue née à Sao Paulo – Brésil. Après une Licence en Musique et musicologie et une maîtrise en Linguistique à l’Université de Sao Paulo elle poursuit actuellement un doctorat en musicologie à l’Université Paris IV sur le thème des graphismes dans la musique contemporaine.

 

Gerard MOUTET : ingénieur dans le secteur pétrolier, a joué le piano toute sa vie. Il s’est présenté au Concours international des Grands Amateurs du Piano pour la première fois cette année avec au programme la Suite Anglaise n°3 en sol mineur de J S Bach, la Rhapsodie n°1 Op.79 de Johannes Brahms, la Toccata de Claude Debussy, et le Scherzo n°2 en si bémol mineur Op.31 de Chopin. Il est l’un des sponsors de PianoPassionParis.

 

Luc DE SEZE a commencé sa carrière au conservatoire de Caen à l’âge de 7 ans. Il a poursuivi la pratique du violoncelle au grés des activités estudiantines et professionnelles avec plus ou moins d’assiduité. Depuis sa rencontre avec Gerard Moutet, il se passionne pour la musique de chambre et tente de préserver un espace musical au milieu de sa vie  familiale  et de ses obligations professionnelles.

 

Martin BROWN est pianiste non-professionnel, jouant du piano depuis de nombreuses années. Il se consacre presque à la musique classique et joue les sonates de Mozart, Beethoven, Schubert, Brahms et Chopin aussi bien que de Prokofiev, Skriabin et Rachmaninov. Il joue également des morceaux plus courts de Ravel, Schönberg, Debussy, Liszt et autre. Parmis de concertos pour piano il joue ceux de Beethoven, Chopin, Brahms, et  Rachmaninov Concerto No. 3. En musique contemporaine, il a joué, entre autre, des études de Ligeti et des Klavierstücke de Stockhausen.

 

Norimichi ONO : né à Yamaguchi, Japon. Diplômé du Conservatoire d’Okinawa. Il a obtenu le premier prix et le prix spécial du 36è concours de Yamaguchi. Il a participé au 7è concert pour des jeunes pianistes de Kyushu. Il travaille actuellement avec Erik Berchot et Pavlos Yallourakis à l’École Normale Musique de Paris.

 

Sönke SCHREIBER a commencé de jouer de la percussion ensemble avec son frère à l’age de six ans. Son jeux s’est affiné grâce à sa pratique dans des ensembles et orchestres les plus divers. Il obtient le premier prix du plus prestigieux concours national pour jeunes musiciens en Allemagne, “Jugend musiziert”, en 2001. Le même année il commence ses études de musique au conservatoire de Hambourg. Il a été soliste dans le concerto pour marimba de Ney Rosauro, dans celui pour Marimba et Vibraphone de Darius Milhaud, puis celui de Philip Glass. En tant que musicien d’orchestre, Sönke joue dans l’orchestre de la ville de Kiel et celui des Hamburger Philharmoniker. La musique de chambre tient une place importante dans ses activités de musicien. Sa collaboration avec l’ensemble ElbtonalPercussion et notamment son duo avec la pianiste Elisaveta Ilina lui procure une très grande joie et épanouissement. Il partage sa passion pour la percussion avec ses élèves dans plusieurs écoles et dans le cadre de l’action “JekiJedem Kind ein Instrument”, traduit littéralement “pour chaque enfant un instrument”, une initiative de l’état de Hambourg permettant à chaque enfant de la ville de Hambourg d’apprendre un instrument.

 

Elisaveta ILINA est née à Saint Petersbourg. Après des études intensives à l’école spéciale de musique “Mussorgsky” de Saint Petersbourg, elle est invité à jouer le 2ème concerto de Beethoven à Hambourg en 2005. Ce concert joue un rôle déterminant, permettant la rencontre avec la pianiste et grande pédagogue Johanna Wiedenbach avec laquelle Elisaveta décide d’approfondir ses études de piano à la célèbre Hochschule für Musik und Theater Hamburg. Suite à cette formation inspirante, Lisa poursuit ses études avec un master à la Hochschule für Musik, Theater und Medien Hanovre dans la classe de Gerrit Zitterbart. Elle a profité des master class de Tatjana Osipova, Boris Bloch, Anna Vinnitskaya, Konrad Elser, Matthias Kirschnereit et Bernd Goetzke. Récemment elle a joué les concertos de Clara Schumann, Grieg, Beethoven et Rachmaninov. Elle est également très active en tant que pianiste de musique de chambre (www.tastenzauberschlag.de).

 

Yumiko JUVIGNY, née au Japon, a d’abord étudié le piano entre l’age de 3 et 11 ans avant de se consacrer à la composition. Arrivée en France à l’âge de 22 ans, elle intègre les conservatoires municipaux à Paris et la classe de composition au CNSM de Lyon. Elle a repris le piano au conservatoire Russe avec Tatiana Kostrova, ce qui lui procure une joie inouïe.

 

Jenny FU : née à Taïwan, a vécu en Australie pendant 15 ans avant de venir à Paris pour poursuivre ses passions. Actuellement élève à l’Ecole Normale de Musique de Paris et au CRR de Boulogne-Billancourt où elle étudie le piano et l’accompagnement.

 

Guilhem RAILLARD : ingénieur en informatique de gestion depuis fin 2001. Pratique le piano depuis l’âge de 5 ans. De 1985 à1992, j’ai étéau conservatoire de Ville d’Avray chez M. Julien RIDORET. De 1992 à 1995 j’ai étéau conservatoire de Versailles chez M. Jean MARTIN. Partenariat avec plusieurs chanteuses et chanteurs. Actuellement je suis membre de l’AMA : Association des Musiciens Amateurs. Il est l’un des premiers afficionados de PianoPassionParis.

 

Julie SANDLER : Après un cursus de piano et de musique de chambre couronné par deux premiers prix au CRD de Blois et au CRR de Tours ainsi qu’une agrégation et un doctorat de lettres, elle a à cœur, parallèlement à sa carrière d’enseignante, d’avoir une pratique instrumentale régulière et de tirer parti de chaque opportunité pour enrichir son bagage musical : accompagnement de chanteurs, stages et masterclasses d’été, travail en duo de quatre mains avec Ludovic Disseau. Elle aime particulièrement faire dialoguer musique et littérature, au sein de concert-lecture consacrés à l’exploration d’univers artistiques variés.

 

Ludovic DISSEAU : Diplômé en piano, musique de chambre, et écriture au sein de plusieurs conservatoires (CRD de Cachan, CRR de Saint-Maur-des-Fossés, CRR d’Aubervilliers-La Courneuve), docteur en physique et professeur en classes préparatoires à Paris, passionnée de Bach, Beethoven, Brahms notamment, il sait concilier vie professionnelle et activité musicale riche : stages et masterclasses d’été, travail en duo de quatre mains avec Julie Sandler, participation à des concerts dans des cadres divers.

 

Clara SMURYGINA : originaire du Kazakhstan. Elle a étudié le piano à partir de cinq ans et a prolongé ses études de composition au conservatoire d’Almaty, seconde ville de ce pay. Elle aime la musique baroque, le jazz, le tango, le rock aussi bien que la musique classique et romantique.

 

Inhyang RI, coréenne, née au Japon. Diplômée de l’Université Musicale de Tokyo, suivi d’études à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis auConservatoire de Ville d’Avray. Deuxième prix du Premier Concours Int. de Musique de Gifu, et primée lors du 8ème Concours Int. de Musique d’Osaka, de la troisième édition duConcours Internationale de Musique de Yokohama (Prix Beethoven),
et Concours Japonais d’Interprétation. Occasion de jouer avecTokyo New City Orchestra, ainsi que du Chubu Philharmonic Chamber Orchestra. En France, prix lors du 54ème Grand Concours de Piano Madeleine de Valmalète, et premier prix du Concours de Piano de Chatou, et occasion de se produire à la Cité des Arts de Paris, la salle Palias, ou bien encore l’Eglise Saint-Louis-en-l’Ile. Professeurs : Hitoko Kurasawa, Makoto Nakanishi, Reiko Nakaoki, Dominique Geoffroy, François Chaplin, Devy Erlih et Nicolas Risler pour la musique de chambre. Actuellement Henri Barda et Jean-Marie Cottet.

 

Louis-Marie LE STRAT : Ayant commencé le piano à 6 ans, j’ai accompagné des cours de danse classique entre l’âge de 13 et 30 ans. 1er prix Georges de LAUSNAY qui fut l’un de mes professeurs. 71 ans aujourd’hui, je donne des concerts en France, à Dublin et en Russie (Moscou , St. Petersbourg). Mon père ayant été chef d’orchestre, j’ai toujours été baigné dans la musique. Tout en travaillant à la Caisses des Dépots et Consignations, j’ai toujours continué mes activités musicales.

 

Beate PERREY, pianiste concertiste et professeur de musique. Née en France de nationalité allemande, Beate a appris la musique en chantant, d’abord avec sa mère, puis à l’école et dans des cœurs  d’églises protestantes en Allemagne où elle a grandi. Docteur en musicologie, elle fait des études de philosophie, littérature et musique à Munich, Harvard, Kyoto, et Cambridge, et se forme au piano auprès de Tatiana Nikolayeva (Cologne), Sulamita Aronovsky (Londres), Jacques Rouvier et Jean Fassina (Paris). Elle donne des récitals et masterclass en Europe, en Amérique du Sud, et Asie. Elle enseigne à l’université de Cambridge longtemps, puis à University College London, École Normale Supérieure (ENS) Paris, Liverpool et l’EHESS. Elle est directrice artistique de PianoPassionParis.

 

Emmanuelle SAUVÉ : toute petite, dans une province reculée de France, je baignais dans la musique. Mon père jouait, sans avoir jamais appris, et improvisait au piano. Il apaisait ainsi les douleurs de nos maladies infantiles. Des soirées d’écoute musicale paradisiaques les soirs d’été en contemplant le ciel et ses étoiles. Avec les 8 enfants. Il n’y avait pas d’école de musique, et je ne pouvais jouer que peu dans cette grande maison familiale. J’ai commencé mon métier d’infirmière à Paris. Puis, irrégulièrement, j’ai commencé à travailler le piano avec des professeurs.
 Le piano est pour moi le moteur de ma vie, une ascèse, une joie, une transcendance parfois subtile.

 

Christophe HUET : chef d’entreprise d’un studio de retouche d’images et de création 3D à Paris. Après un an de piano en école de musique en tant qu’enfant, j’ai ensuite appris en écoutant la musique pop (Elton John, Tori Amos…) ainsi qu’en jouant en groupe.
Malgré quelques années sans piano, je n’ai jamais cessé d’aimer le piano. J’ai toujours voulu jouer des œuvres classiques. Aussi, il y a 3 ans, j’ai décidé de prendre des cours. Le travail très impliqué de Beate Perrey, ma professeur, m’a permis et me permet aujourd’hui de jouer du piano avec une joie que je n’aurais osé espérer connaître.

 

Akemi TOBATA-DEVYNCK : née à Tokyo et traductrice/documentaliste de profession, j’ai commancé mes études de piano à l’âge de 4 ans. De 6 à 11 ans, j’ai suivi la formation musicale à l’académie de Musique à Tokyo. Pour me consacrer à mes études supérieures et puis au travail, j’ai arrêté pendant le piano longtemps. Avec mes enfants qui faisaient la musique, j’ai repris progressivement. Depuis quelques années, je participe à des concours pour les pianistes amateurs à Paris et à Tokyo.

 

Charles-Edouard DE BROSSES : commence le piano très jeune puis, ayant décidé de ne pas se lancer dans une carrière musicale, il choisit la formation scientifique, à la suite de quoi il deviendra consultant en systèmes aéronautiques et navals pour les grands comptes industriels. En parallèle de sa formation et de son travail, il poursuit sa formation musicale, principalement le piano, mais également l’orgue et le chant choral. Il a assuré le service liturgique à l’orgue dans une chapelle, et a eu la chance d’accompagner, pendant plusieurs années, une jeune soprane lors de ses représentations.

Katinka VOCKE est une pianiste allemande née à Munich. Les professeurs qui influencent le plus sa vision de la musique sont Oxana Yablonskaya et Anatol Ugorski, avec qui elle a passé son diplôme de Master avec honneur. Ses études l’ont amenée à poursuivre son cursus en Suisse, en Italie et aux Etats-Unis. Actuellement elle complète ses etudes de Konzertexamen à la Musikhochschule Detmold en Allemagne tout en vivant à Paris en résidence à la Cité internationale des arts.

 

♬♬♬